Formation and You
Publié le - 735 visites -

Comment choisir entre SARL ou SAS ?

La SAS et la SARL sont deux formes sociales qui connaissent un franc succès auprès des entrepreneurs qui souhaitent monter une entreprise. Si vous hésitez à faire le choix entre ces deux formes sociales, vous devez connaître les différentes caractéristiques qui leur sont propres. Ainsi, vous pourriez prendre votre décision en toute connaissance de cause. Voici les détails des points communs sur ces deux types de sociétés.

Les points communs de la SARL et de la SAS

La société à responsabilités limitées et la société par actions simplifiées sont toutes les deux des sociétés à responsabilité limité. Ce qui implique que l’associé est responsable des dettes de la société compte tenu de leurs apports lors de la constitution du capital social. Dans l’hypothèse où la société rencontre des difficultés financières et n’arrivent pas à payer ses dettes donc, les créanciers ne pourront pas saisir les biens personnels des associés, sauf si ils se sont portés cautions.

Ces premiers ne pourront se rembourser que sur les actifs et le capital social de la société. Ces deux types de sociétés relèvent aussi de l’impôt sur les sociétés. Les bénéfices de la société sont soumis à des impôts au taux réduit de 15 % pour les 38 120 euros et 33,33 %pour la partie supérieure. L’impôt est à la charge de la société et non de celle des associés. C’est sur le chiffre d’affaires de la société que la déduction de la rémunération versée au dirigeant est effectuée. Celle-ci n’est pas incluse dans le bénéfice imposable à l’IS. La SARL comme la SAS peuvent opter sur option pour une imposition à l’impôt sur le revenu. Cela, à condition qu’elles aient 5 ans au maximum. Cependant, la SARL de famille permet d’être imposé à l’impôt sur le revenu de façon indéfinie de par son régime particulier.

Savoir comment passer d’une SARL à une SAS