Formation and You
Publié le - 267 visites -

Préparez votre projet d'animation en EHPAD

Les personnes qui vivent dans les EHPAD sont souvent exposées à un état de santé affaiblissant. Outre leur maladie, elles pourraient également se sentir à l’écart des mondanités. Pour les extirper de leur tour d’ivoire, qui n’est que sombre et pesant parfois, les maisons de retraite mettent en place des projets d’animation afin de les dérider. Quels types d’activités faudra-t-il mettre en œuvre pour son projet d’animation en EHPAD ? Là réside tout un savoir-faire !

Le recours aux ateliers

Les résidents des maisons de retraite, malades et en réclusion, il importe donc de les assister médicalement et de les égayer socialement. Les animations en EHPAD participent à ces objectifs. Elles sont aussi thérapeutiques que festives. Les responsables des EHPAD ne cessent de recourir aux ateliers pour un maximum de bien-être et de mieux-être des patients. Le projet d'animation en ehpad se décline ainsi à travers d’activités aussi nombreuses que variées. D’importance capitale, les ateliers récréatifs aident les patients à se libérer des angoisses et du stress. Par le moyen du dessin, de la peinture, du collage, du modelage, et tant bien d’autres, les ateliers récréatifs sont des moments de soulagement à travers d’activités ludiques.

Les ateliers de mémoire, eux, agissent sur la mémoire des personnes âgées. Ils se déroulent souvent par des jeux de puzzles, de calculs, d’écriture etc. Ces activités permettent d’évaluer les capacités cognitives des personnes souffrantes. Quant aux ateliers sensitifs, ils s’intéressent à la fonction des sens des patients et se pratiquent par l’intermédiaire d’activités de cuisine ou de jardinage. Tous ces ateliers, en plus de celui physique, ont des visées thérapeutiques pratiques et aux rendements multiples et efficaces.

De la musique aussi pour soigner !

La musique est aussi un moyen intéressant pour combattre la solitude et même la dépression. La musique dans une maison de retraite s’avère indispensable dans le quotidien des malades, surtout pour ceux qui sont victimes de la maladie d’Alzheimer. Ainsi, la musicothérapie, un remède non médicamenteux, donne lieu à des vieux souvenirs qui font rappeler aux patients une partie de leur vie passée. C’est donc le monde de recouvrer ses émotions et son état-d’âme. La musique, ainsi appréhendée, constitue un important vecteur de communication, et de surcroît, un antalgique intéressant. Avec la musique aussi, on soigne. C’est pour dire que les animations en EHPAD occupent une place centrale dans la vie des résidents. D’une activité à vocation thérapeutique à la musique, on joint l’utile à l’agréable sans que l’une ride l’autre.